• Lisée sera rassembleur s'il est élu: comme Marois et Péladeau l'ont été, dit-il

    MONTRÉAL – S’il est élu chef du Parti québécois, Jean-François Lisée entend être «rassembleur» et regrouper tous les «talents» du parti. Questionné par la Presse canadienne avant le 2e et dernier débat officiel de la course à la direction du PQ, qui aura lieu dimanche après-midi à Montréal, M. Lisée a même vanté ses trois adversaires, Alexandre Cloutier, Martine Ouellet et Paul St-Pierre-Plamondon. Selon lui, ils seraient tous «supérieurs» au premier ministre Philippe Couillard pour diriger le Québec. Jean-François Lisée dit croire en «la force de l’équipe». «Je serai rassembleur parce que j’ai eu de bons modèles, Pauline Marois et Pierre Karl Péladeau», ajoute-t-il. M. Lisée rappelle que Mme

    L'Actualité q
  • Cristiano Ronaldo pas très content d'avoir été remplacé contre Las Palmas, Zidane se défend

    FOOTBALL - L'attaquant portugais n'a pas brillé contre Las Palmas...

    20minutes.fr
  • Fashion week de Paris : les 5 infos qui buzzent

    Les défilés parisiens commencent ce mardi 27 septembre avec des évènements majeurs (et de nombreux débuts) à ne surtout pas rater.

    Grazia
  • Comment choisir ses meubles de récup ?

    Pour bien choisir vos meubles de récup, il faut tenir compte de votre intérieur, des matériaux utilisés, de leur résistance... Découvrez nos conseils pour faire le bon choix et éviter ainsi les faux pas !

    Grazia
  • Labeaume montre maintenant une ouverture pour un troisième lien

    Voyant l’intérêt des citoyens pour un troisième lien, la Ville de Québec présentera d’ici deux à trois semaines une nouvelle vision de la mobilité qui accélère les actions pour réduire la congestion et qui pourrait inclure un nouveau lien Lévis-Québec. À LIRE AUSSI: Ouverture de Labeaume pour un troisième lien À LIRE AUSSI: Sondage: Vous dites «oui» à un péage pour financer le troisième lien Le maire de Québec a été appelé mardi matin à réagir à deux sondages publiés coup sur coup portant sur le projet de troisième lien. Le sondage de Léger pour le compte du Journal indiquait qu’une très forte majorité de Lévisiens (90 %) et de Québécois (70 %) souhaitaient un troisième lien. Une faible majorité

    Le Journal de Québec q
  • "Alep, symbole de la faiblesse américaine"

    Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 27 septembre, les premières réactions au débat télévisé qui a opposé les candidats à la présidentielle américaine, Hillary Clinton et Donald Trump. Les spéculations de la presse arabe sur les répercussions de cette élection sur la situation en Syrie. Et l'accord de paix historique en Colombie.

    France 24 Videos
  • Hérault : un enfant de 12 ans tué par son grand-frère

    AFP Un garçon de 12 ans a été tué samedi soir, et son frère a été placé en garde à vue, a-t-on appris dimanche auprès du parquet de Béziers. Le drame familial s'est produit vers 23 heures, dans cette commune située à quelques kilomètres au sud de Béziers. Un garçon de 12 ans a été retrouvé mort dans une rue de Sauvian (Hérault), tué à l'arme blanche, vraisemblablement lors d'une dispute familiale. Selon “Midi Libre”, ce sont des passants qui ont découvert le corps de l'enfant, dans une rue du village.

    M6info
  • Banque Laurentienne: des travailleurs craignent de perdre leur emploi

    Des travailleurs de la Banque Laurentienne craignent de se retrouver bientôt sans emploi après l’annonce de l’abolition de 300 postes par la direction, mercredi. «Je m’attends à devenir une future chômeuse», dit Manuella Ménard, qui travaille au service à la clientèle de la banque depuis 15 ans. La direction est restée floue sur la nature des emplois qu’elle compte couper d’ici 18 mois, se contentant de dire qu’ils seront supprimés par «attrition naturelle» et que les employés touchés pourront être redirigés vers d’autres secteurs de l’entreprise. Plusieurs s’entendent toutefois pour dire que l’institution compte sabrer ses services en succursales. «Cela fait 15 ans que je suis à la banque. J’ai

    Le Journal de Québec q
  • Une première collection unisexe chez Simons

    La Maison Simons innove et propose une toute première collection unisexe. Dans l’air du temps et pour se joindre à ce nouveau mouvement mondial qui fait un tabac dans l’univers de la mode, Simons «réinvente les codes» avec cette édition automne-hiver 2016-2017. «Au-delà de l’offre commerciale qui prend de l’ampleur dans l’industrie, c’est vrai, il faut reconnaître que les jeunes générations sont très ouvertes à ces propositions qui abolissent les différences non seulement entre sexes, mais entre les nations», croit le PDG de Simons, Peter Simons. Ce dernier affirme avoir beaucoup réfléchi à cette nouvelle influence et à la manière de la présenter «sans choquer» et «sans porter aucun jugement».

    Le Journal de Montréal q
  • Abiteboul reconnaît des tensions chez Renault

    Cyril Abiteboul reconnaît l’existence de tensions chez Renault, mais le Français juge cela tout à fait normal.

    F1i.com
  • Garder l'énergie de l'été

    Des activités physiques menées à 200 à l’heure, une vie sociale trépidante, des nuits très courtes, le tout en gardant une vitalité à toute épreuve… Nous aimerions tous pouvoir conserver le rythme de l’été à longueur d’année. Ce serait pourtant oublier toute l’énergie que la rentrée nous demande, mais également tout ce que nous suggèrent les éléments : les jours qui raccourcissent, le climat qui s’adoucit. Oui, dès la fin août, un changement s’amorce imperceptiblement. A nous de l’accompagner pour vivre au mieux cette période charnière.

    Psychologies
  • Je me sens souvent seul

    « On dort les uns contre les autres, on vit les uns avec les autres, mais au bout du compte, on est toujours tout seul au monde. » D’où vient ce sentiment ? Peut-il devenir moins amer ?

    Psychologies
  • Dany Boon : ses films cultes ! (15 photos)

    Dany Boon ne cesse de nous surprendre. Il sait nous faire rire en tant qu’humoriste mais aussi dans le rôle d’acteur. De plus, on peut également le classer dans la catégorie “réalisateur”. Grâce à cette triple casquette, le ch’ti nous émerveille. Son plus gros succès Quand l’on pense à Dany Boon, on pense immédiatement à Bienvenue chez les ch’tis. Ce film, qu’il a lui même réalisé, a fait un carton au box office. Et pour cause, on adore l’histoire incroyable d’un sudiste muté dans le nord. Dany Boon a tenu à reprendre tous les stéréotypes associés à sa région pour montrer que ce n’est pas que ça. Lui qui est fier de ses origines tenait à parler de ces dernières. Et on adore ! Son talent caché En plus d’être humoriste, acteur et réalisateur, Dany Boon double des voix, notamment pour des dessins animés. On l’a retrouvé dans Le Voyage Extraordinaire de Samy, dans Le Manège enchanté et plus récemment dans La Reine des Neiges. Oui, il incarne le personnage d’Olaf, le gentil bonhomme de neige. Vous ne l’aviez pas deviné ? À l’occasion de la prochaine sortie de Radin, revenons sur les films cultes de Dany Boon.

    Yahoo Cinéma
  • Courge, cèpes, mirabelle... 5 recettes de cuisine pour fêter l'arrivée de l'automne

    Envie de cuisiner mais en manque d'idées ? Grazia vous livre cinq idées de recettes à égrainer tout au long de la semaine.

    Grazia
  • Les Français sont de gauche...

    … mais ils ne veulent pas le savoir. Tous les discours des dirigeants et des observateurs politiques expliquent doctement que la France est passée à d

    LinkedIn
  • GM: l’accord de principe entériné

    Toronto — Les travailleurs syndiqués de General Motors ont accepté dimanche l’entente intervenue entre Unifor et le constructeur automobile. Selon le syndicat, 64,7 % des membres qui ont participé au vote ont voté pour cette entente intervenue le 20 septembre. La nouvelle convention collective prévoit une augmentation salariale de 2 % en 2016 et une autre de 2 % en septembre 2019. L’entente comprend également une prime de signature de 6000 $ et d’autres bonis pouvant totaliser annuellement 2000 $ pour la majorité des travailleurs au cours des trois prochaines années. GM s’est engagé à investir 554 millions dans ses activités au Canada. Le syndicat n’a pas révélé combien de membres avaient participé

    Le Devoir q
  • Après le débat Trump-Clinton, la course... et les flèches repartent

    Hillary Clinton est apparue requinquée mardi au lendemain d’un débat tendu qui l’a remise en selle face à Donald Trump, décochant de nouvelles piques à son adversaire, reparti comme elle vers des États-clés de l’élection présidentielle de novembre. Les deux camps criaient victoire mardi matin mais avec davantage de conviction chez Hillary Clinton, qui a montré après sa pneumonie et deux semaines de quasi-absence qu’elle était en forme et n’avait rien perdu de sa vigueur. Le républicain n’a pas réussi à la déstabiliser. Tout sourire dans l’avion qui devait l’emmener en Caroline du Nord, Mme Clinton s’est félicité d’avoir vécu «un très grand moment» lundi soir, exposant son programme «sans véritable

    Le Journal de Montréal q
  • Je ne me plains jamais

    Ils font de formidables compagnons, faciles à vivre et à aimer. Pourtant, derrière leur farouche optimisme, se cache parfois une souffrance. Pourquoi s’interdisent-ils d’exprimer leur douleur ?

    Psychologies
  • Barroso en contact étroit avec Goldman Sachs lorsqu'il était président de la Commission européenne?

    Des révélations du journal portugais Publico relancent la polémique déclenchée par l'embauche de l'ancien président de la Commission européenne par la banque américaine. José Manuel Barroso dément avoir ...

    La Tribune
  • L’enfer est pavé de bonnes intentions

    Justin Trudeau me tape sur les nerfs. Je sais, ce n’est pas une belle façon de commencer une chronique, je devrais être moins aigre et plus respectueux, mais c’est la réalité. Justin Trudeau me tape sur le gros nerf. CHEF SCOUT C’est sa façon de parler. Sirupeuse, doucereuse, mielleuse. Comme s’il était chef scout ou éducateur en garderie. Vous savez, ce ton moralisateur? Cette vision gnangnan du monde? Comme s’il portait une salopette jaune et qu’il s’adressait à des enfants de 8 ans? Ce chapelet de mots creux, de phrases vides, d’expressions usées à la corde? Cette certitude d’être dans le droit chemin, de se situer du «bon côté de l’histoire», pour reprendre les mots de Rex Murphy, du National

    Le Journal de Montréal q